Comment créer un jardin japonais ?

Si vous souhaitez savoir comment aménager un jardin japonais à Grenoble, vous êtes au bon endroit. Cet article aborde divers sujets, tels que le pourquoi et le comment de la conception des jardins japonais, les principes philosophiques des jardins japonais, et la structure d’un jardin japonais. Après avoir assimilé ces concepts, vous serez prêt à réaliser le jardin de vos rêves.

 

Pourquoi créer un jardin japonais ?

Lorsque vous décidez de créer un jardin japonais, il est important de prendre en compte les principes du Feng shui. Cette philosophie vise à instaurer un environnement où l’énergie positive peut circuler librement. Les jardins japonais traditionnels débutent souvent par un étang ou un ruisseau. D’autres éléments typiques incluent des roches dressées, des mousses et des arbres miniatures.

Les jardins japonais se distinguent des jardins occidentaux par l’absence de pelouse et de taille excessive. Ils n’utilisent ni gazon ni gravier pour donner au sol un aspect luxuriant. De plus, ils nécessitent peu d’arrosage et d’entretien. Les traditions du jardinage japonais sont ancrées dans l’appréciation de la nature par les Japonais, notamment l’importance de l’eau et le respect du cycle hydraulique.

Les jardins japonais utilisent diverses plantes pour créer une atmosphère zen. Par exemple, les érables japonais sont prisés pour leur forme unique et leurs feuilles délicates, apportant une belle palette de couleurs, surtout en automne. Les cerisiers japonais pleureurs et les iris violettes ajoutent également une touche apaisante. La glycine ajoute également  une ambiance zen au jardin.

jardin japonais

Principes de la philosophie du jardin japonais


L’un des principes clés de la philosophie des jardins japonais est que la beauté doit être accessible par la simplicité. Cette simplicité s’obtient en éliminant l’inutile et en maximisant l’impact de ce qui reste. Il ne faut cependant pas confondre simplicité et dépouillement, car cela pourrait sembler monotone. Un jardin doit être aussi simple que possible dans sa conception pour permettre aux éléments naturels de s’exprimer. Dans ce contexte, l’utilisation de matériaux naturels et de constructions créatives est privilégiée.

Les jardins japonais sont rarement symétriques ou alignés sur des axes droits. Ils doivent évoquer une sensation de sérénité. Pour y parvenir, les bâtiments sont souvent disposés en diagonale par rapport à l’entrée. Les principes des jardins japonais incluent également le placement minutieux des éléments. De gros rochers placés au premier plan agrandissent le jardin, et les petits éléments créent une illusion de découverte.

Conseils pour réaliser un jardin japonais 


Conseils de conception pour un jardin japonais 


Tenez-vous-en à quelques types de plantes. Les jardins japonais sont souvent peu plantés, de sorte que les espaces autour des plantes sont aussi importants que les plantes elles-mêmes. Cela peut également contribuer à créer l’effet d’un plus grand jardin.

Les jardins japonais « empruntent » souvent le paysage qui les entoure. Donc, si vous avez une bonne vue, encadrez-la avec des érables japonais de choix.

L’aménagement paysager en dur peut inclure du gravier et des roches. Essayez d’attacher des morceaux de bambou avec de la ficelle pour créer des clôtures de style japonais.

Encouragez les mousses à se répandre dans les coins et recoins. Les jardins japonais mettent souvent en valeur les différentes nuances de vert et la mousse est utilisée dans de nombreux jardins de temples japonais.

Pensez calme et serein : les jardins japonais sont utilisés pour la contemplation. Pour vous inspirer, regardez les jardins de thé et les jardins du temple de Kyoto.

Erable japonais
Les principes de base de la conception des jardins japonais reposent sur la simplicitéles éléments naturels et l’harmonie. Un jardin bien conçu utilise des reliefs proportionnés, des plantations, des allées et des plans d’eau pour créer une ambiance accueillante La conception d’un jardin japonais doit être esthétique et agréable à parcourir pour les visiteurs.

La courbe en S est souvent utilisée pour créer de la profondeur et un sentiment de mystère. La technique du « cacher et révéler » fait apparaître le chemin de manière naturelle, attirant le regard. Les jardins japonais incluent également des éléments d’eau, comme des cascades ou des étangs tranquilles.

L’eau et la pierre sont essentielles dans un jardin japonais et doivent être équilibrées. Certaines conceptions de jardins japonais utilisent du sable pour représenter l’eau et les nuages.

Structure d’un jardin japonais


La structure d’un jardin japonais est cruciale pour créer une atmosphère de tranquillité. Les allées sont au cœur de cette structure, transportant les visiteurs dans un autre monde. La forme et la construction des chemins influencent fortement l’expérience dans le jardin. Par exemple, un chemin menant à un bâtiment diffère d’un chemin menant à un espace paysager.

La structure peut varier considérablement : certains jardins japonais sont petits et intimes, tandis que d’autres sont plus formels et vastes. Certains intègrent des jeux d’eau, d’autres une forêt ou un ruisseau. Ils peuvent également être conçus pour des cérémonies du thé. Un jardin japonais est un lieu où nature et humanité interagissent, et sa structure reflète cet équilibre.

Texture d’un jardin japonais


Dans un jardin japonais, différentes textures sont essentielles. Par exemple, vous pouvez créer des chemins menant à des haies et des arbustes, incorporer des pavés taillés, des pas Japonais, ou ajouter des plantes couvre-sol pour adoucir les bords. La mousse apporte également un élément naturel très apprécié. Les jardins japonais sont naturalistes et utilisent diverses textures. Ils comportent des plantes de différentes tailles pour créer un équilibre et éviter le désordre. La pierre naturelle joue aussi un rôle crucial, avec des pierres lisses et des rochers imitant les sommets montagneux.

 

Hiérarchie spatiale du jardin japonais

La hiérarchie spatiale est cruciale dans la conception des jardins japonais. Cela inclut la disposition des éléments en fonction de leur fonction, créant un sentiment d’appartenance et de mouvement. Les structures en couches, les sentiers, les collines artificielles et les plantations contribuent à cet équilibre.

Erable japonais

Simplicité du jardin japonais


Un jardin japonais simple est idéal pour intégrer certains éléments traditionnels dans votre maison. Vous pouvez ajouter des étangs, des cascades, de grosses pierres et des structures pour donner à votre cour l’apparence d’un jardin japonais. Choisissez des plantes adaptées et respectez les règles pour réussir votre jardin. Un jardinier professionnel peut fournir des conseils précieux et vous aider à choisir les plantes appropriées.

Le bambou est un élément populaire, ajoutant une touche exotique et servant de barrière acoustique. Amenez des touches subtiles comme des rocailles et des lanternes, ainsi que des techniques de taille de style japonais : en nuage (donnant un aspect de bonsaï aux végétaux), cela aide à créer une ambiance japonaise. Ajouter des pagodes, des allées, des jardins de rocaille et des étangs renforçant le thème japonais.

jardin japonais

Conseil de jardinage pour un jardin japonais 


Les jardins japonais traditionnels utilisent de petits arbres, des plantes vivaces et de la mousse. Parmi les plantes courantes, on trouve des pivoines, des chrysanthèmes et des iris d’eau. Les arbustes à fleurs, tels que l’azalée et le camélia, sont également populaires. Pour les zones ombragées, optez pour des fougères et des graminées comme l’Hakonechloa. Ensoleillées, utilisez des buis japonais et des Pittosporum.

L’hiver est célébré avec des magnolias et des perce-neige, bien que ces derniers ne soient pas des plantes japonaises traditionnelles. Faites attention en plantant du bambou, certaines variétés étant envahissantes. Optez pour des variétés formant des touffes ou plantez-les dans des jardinières confinées.

Utiliser ces principes vous permettra de créer un jardin japonais à Grenoble, en harmonisant tradition et innovation pour un espace de tranquillité et de beauté naturelle.

Conseil de plantation pour un jardin japonais


Erable japonais : Acer palmatum ‘Sango-Kaku’


Pensez au Japon et vous penserez immédiatement aux belles couleurs automnales de l’érable japonais.  Acer palmatum  est un petit arbre avec des centaines de cultivars, mais celui-ci est populaire pour ses tiges rose magenta et ses feuilles vert vif aux reflets roses.

En automne, cela ne déçoit pas non plus : les feuilles deviennent jaune-orange et semblent briller lorsqu’on les regarde de loin. De croissance lente, elle convient aux petits jardins où elle atteindra éventuellement 6 m de hauteur. D’autres arbres sont utilisés pour les jardins japonais comme le Pinus thunbergii , les cerisiers à fleurs, ou  le Prunus  « Shogetsu ».

jardin japonais
jardin japonais

Fougère des bois de Siebold : Dryopteris sieboldii

Cette fougère japonaise inhabituelle a fière allure lorsqu’elle est plantée près des rochers ou sous la canopée d’un arbre. Ses feuilles divisées gris-bleu sont longues et coriaces et, bien qu’elles ne soient pas vraiment persistantes, elles durent longtemps jusqu’en hiver.

Elle se plait avec beaucoup de matière organique dans le sol, alors creusez avant de planter et ajoutez du paillis autour de sa base en hiver. Elle aime un peu d’humidité mais se plaît également dans des conditions plus sèches tant qu’elle est à l’ombre.

Herbe forestière japonaise : Hakonechloa macra  ‘Aureola’

L’herbe forestière japonaise a des monticules de tiges arquées terminées par des feuilles vert jaunâtre vif, légèrement panachées, qui deviennent légèrement rouges en automne.

Ce cultivar a une croissance faible (jusqu’à 40 cm) et semble fantastique s’il déborde sur les côtés d’un grand pot. Donnant sa meilleure couleur citronnée dans les sols humides en plein soleil ou mi-ombre, il pousse lentement mais en vaut la peine.

Utilisez-le avec l’Ophiopogon planiscapus  ‘Nigrescens’ pour agrémenter les sentiers ou les rochers. Il a également fière allure dans un jardin de gravier ou de galets.

jardin japonais
jardin japonais ophiogogon

Herbe mondo noire : Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’

Également connue sous le nom d’herbe mondo noire, ce n’est pas vraiment une herbe.

Une superbe plante contrastée, son feuillage noir, son port à croissance basse et à propagation lente crée une feuille pour d’autres plantes aux couleurs vives.

Les petites fleurs violettes sont suivies de baies noires. Il pousse mieux dans les sols humides en plein soleil mais tolère également un peu d’ombre. Il est également possible d’utiliser de l’herbe verte mondo, de l’Ophiopogon japonicus , qui a la même forme mais avec des feuilles vertes foncées.

Lys


Étonnamment, de nombreux lys sont originaires des régions boisées d’Asie, où ils poussent dans des clairières ensoleillées ou à mi-ombre. Ils aiment les sols profonds, riches en humus mais bien drainés mais se portent également bien en pot. Entourez-les de gros sable lors de la plantation pour faciliter le drainage.

Les espèces japonaises incluent le Lilium leichtlinii , qui a des fleurs recourbées jaune doré avec des taches brunes, et le Lilium speciosum , qui est généralement disponible sous forme de cultivar rose, « Uchida ».  Le lilium longiflorum  est grand, avec des fleurs blanches en forme de trompette très parfumées, tandis que  les fleurs blanches du Lilium auratum ont une bande jaune et un parfum épicé.

jardin japonais lys
jardin japonais ophiogogon

Tapis vert : Pachysandra terminalis


Même si elle ne remportera aucun prix pour son aspect spectaculaire, cette plante forestière japonaise est incroyablement utile comme couvre-sol, colonisant progressivement les zones sans évincer les plantes qui y poussent déjà.

Elle préfère l’ombre sinon ses feuilles blanchiront. Il existe également une version panachée, qui égayera un espace ombragé. Il présente de petites fleurs blanches au début de l’été.

Azalées


Quoi de plus japonais que des monticules d’azalées couverts de fleurs aux couleurs vives ?

Une vaste gamme de couleurs éclatantes est disponible, du blanc glacé au rouge le plus profond et à l’orange ardent.

Bien taillés ou étalés, ils sont indispensables à un jardin japonais authentique.

Cependant, si vous n’avez pas les sols acides ou neutres qu’ils préfèrent, essayez le Chaenomeles ou le bambou céleste ( Nandina domestica ) pour un effet similaire.

jardin japonais azalee
jardin japonais primevere

Primevère des bois japonaise : Primula sieboldii


Les petites fleurs à froufrous de la primevère des bois du Japon, Primula sieboldii, sont parfaites pour égayer un coin ombragé. Du blanc éclatant au rose pastel et au mauve en passant par le violet le plus brillant, ils semblent briller dans l’obscurité et ont souvent une couleur différente au dos des pétales. Les feuilles sont vert clair, avec des bords festonnés.

Si vous la plantez au soleil, assurez-vous qu’il y a beaucoup d’humidité dans le sol, sinon les plantes se contenteront d’une ombre partielle et de beaucoup de matière organique. Elle se portera également bien dans un endroit humide.

Herbe à chat japonaise : Nepeta subsessilis


Un parent de la menthe à chat si souvent vue dans les jardins britanniques, mais avec des feuilles plus grandes, des fleurs plus grandes et un port plus dressé.

Au Japon, on le trouve dans les zones montagneuses et les prairies herbeuses près des ruisseaux, il prospérera donc dans diverses situations de jardin.

Florissant au milieu de l’été, les fleurs sont généralement bleues, mais des cultivars roses et blancs sont également disponibles. Très facile à cultiver à partir de graines, c’est une excellente source de nectar pour les abeilles et les insectes utiles.

jardin japonais nepeta